top of page

Le restaurant Affamés, courrez-y !

Un émerveillement, un régal... un bonheur !

"Affamés ? Quel drôle de nom pour un resto !" M'a-t-on dit dernièrement avec un air circonspect lorsque j'y donnais rendez-vous pour le déjeuner. "Oui mais,..." de ce lieu, on n'en ressort pas affamé justement. Ni assoiffé d'ailleurs, car Axel, qui est le sommelier, nous y sert de merveilleux nectars sélectionnés, puis servis avec le plus grand soin, sur un répertoire naturel et vivant, toujours gourmand.



Alors, je vous le répète : Le restaurant Affamés, courrez-y !


Ici, pas de fioriture inutile, tout est délicat, précis et bien employé, et surtout, tout a du sens. Voilà une cuisine sensible, goûteuse et infiniment raffinée, qui décline et déploie ses talents et sa créativité au fil des saisons avec des produits naturels et le plus possible locaux. La carte se compose de 2 entrées, 2 plats et 2 desserts +1 assiette de fromages, avec au choix une formule :

  • une entrée-plat ou plat-dessert à 28 €,

  • ou une entrée-plat-dessert (ma préférée !) à 31 €.

Les assiettes sont toujours magnifiques à l'œil, créatives, parfumées, savoureuses et surtout très, très, très gourmandes. Tout ce que j'aime ! Les cuissons sont toutes superbement maîtrisées : on y déguste des viandes grillées, rôties, en sauce, en jus, confites, pressées... (absolument exquises, alors que je n'aime pas vraiment la viande !), des poissons nacrés, qui se détachent tout juste de la fourchette pour fondre sous le palais, assaisonnés de jus, de crèmes, d'huiles vertes merveilleuses, d'écumes de bisques et autres pépites gustatives... Les peaux y sont croustillantes et juteuses à la fois, bref : un régal !


Vous demandez des preuves ? En voilà !


Voici l'incroyable entrée que j'ai pu y déguster lors de ma dernière visite. Sous une écume de bisque j'ai trouvé une langoustine si bien cuite que je n'en avais jamais mangé d'aussi bonne, coiffant un petit médaillon d'agneau ultra régressif, fondant, et incroyablement doux, posé sur un buisson de petits champignons poêlés au beurre d'une gourmandise ultime, et parsemé de jeunes pousses et de pétales aux couleurs automnales. Pour cette entrée aux produits recherchés, il faut compter un supplément. Mais comme disait un ami de mon grand-père : le prix s'oublie, la qualité reste ! Je précise qu'une fois mon assiette finie, il restait un peu de sauce à base de beurre fondu et de sucs de cuisson de champignons dans le fond... gourmandise ultime.


Ci-dessus à droite, le plat : un colin cuit à la perfection, avec une peau toute croustillante et une chair nacrée tout à la fois délicate et parfumée, sur des tranches de potimarron fondants et gourmands, accompagnés d'une 'purée-condiment' parfumée aux agrumes et aux épices secrètes, disposés comme une île, au cœur d'une petite mer crémeuse, légèrement citronnée, rehaussée d'une huile verte très jolie et fort gouteuse. De ci-de là quelques nuages d'une écume orange douce et savoureuse venant accompagner le tout, parsemé de fleurs de bourrache, pensées et autres pétales délicats. Je sais qu'il y a un débat sur l'usage des fleurs en cuisine. Pour ma part, je ne m'en cache pas, j'en utilise dans mes salades, pour apporter une touche de fraîcheur à un dessert, ou à un plat, ou un parfum subtil dans une coupe de crémant. J'aime les fleurs, et certaines ont un goût si puissant qu'elles sont un réel apport au plat, je pense notamment aux fleurs de Tulbaghia par exemple.


assiette avec dessert au chocolat

Les desserts... Ah les desserts... Alors, c'est tout un poème, ici encore. Textures, saveurs et gourmandises, tout en subtilité et en originalité, savamment dosée. Ici une déclinaison autour du chocolat, en sorbet, en parfait et en crème, rehaussé du croustillant du kasha juste grillé, et de quelques jeunes pousses mentholées. Un délice tout en finesse, idéal pour les amoureux(ses !) du chocolat.


ci-dessous : leur dessert signature, à tomber par terre. Un riz au lait absolument exquis. Ultra-crémeux sous un caramel maison tout doux, servi avec un petit biscuit en crumble... Un jeu de textures et de saveurs régressif qui donne envie de revenir !

assiette avec quenelle de riz au lait et biscuits, coulis de caramel

C'est fort chaleureusement que je vous invite à découvrir cet établissement. Comme vous pouvez vous en douter, pensez à réserver, car l'établissement bénéficie d'une jolie fréquentation auprès des angevins !


Le restaurant Affamés à Angers est tenu par Valentin Raguin, l'excellent chef originaire de Brissac-Quincé, et son fabuleux sommelier, Axel Denis, qui fait le service en salle.


horaires & tarifs :

ouvert le midi du mardi au vendredi de 12h à 13h30

les soirs du mercredi au vendredi de 19h30 à 21h30

le midi : entrée-plat : 28€ | plat-dessert : 31€


contact et réservations :

30 rue Delaage, Angers, France

+33 2 41 05 12 53

affamesangers@gmail.com


> suivre Affamés sur instagram | facebook


hortense rossignol, graphiste, Angers

06 33 10 63 32 - hortenserossignol@gmail.com

Comments


bottom of page